A.11.1 Situation de départ

Aujourd’hui, la répartition des tâches entre les institutions sociales publiques et les institutions non étatiques sans but lucratif revêt un caractère complémentaire. Le volume des dépenses privées dans le domaine opérationnel de l’aide sociale se monte à environ un tiers des dépenses publiques.  Les institutions privées proposent des prestations et des services sociaux indispensables. Ce rôle important doit être pris en considération.

Il s’agit dès lors de créer des relations de partenariat entre les institutions publiques et privées en vue de réaliser l’intégration sociale et professionnelle des personnes demandant de l’aide.