E.2.4 Versement anticipé de l’AVS

Les prestations de l’AVS priment en principe sur l’aide sociale et doivent être prises en compte intégralement dans le budget du bénéficiaire.

La 10e révision de l’AVS permet désormais l’obtention du versement anticipé de la rente un ou deux ans avant l’âge de la retraite. Cette anticipation entraîne une réduction à vie de la rente. Cette perte peut être compensée par des prestations LPP ou par des prestations complémentaires.

Les dispositions légales garantissent que seule la rente réduite est prise en compte comme revenu dans le cadre du calcul annuel des prestations complémentaires en cas de perception anticipée. De la sorte, les personnes vivant dans des conditions modestes doivent aussi pouvoir percevoir une rente anticipée sans pertes financières.

Le droit à la rente anticipée n’est accordé que pour une ou deux années entières et ne peut se demander à titre rétroactif – ce qui signifie que la demande doit être faite jusqu’au mois de naissance au plus tard (pour l’année suivant le mois de naissance). Les assurés doivent effectuer personnellement la demande de perception anticipée.

En principe, les bénéficiaires devraient être tenus à demander une anticipation de la rente AVS.